Comment cultiver du CBD légalement en France ?

La découverte des nombreux bienfaits du CBD, ou cannabidiol, fait décoller la filière culture et production de CBD partout dans le monde, y compris en France. Si le cadre légal régissant la culture du chanvre industriel semble déjà être clair pour tous, celui pour la production et la culture du CBD reste jusqu’ici relativement flou et méconnu. Dans la mesure où les fermes de CBD fleurissent à travers le pays, tout comme les boutiques de CBD, il est important de se poser la question : « comment cultiver du CBD légalement en France ? » La réponse dans cet article.

Cultiver du CBD est-il légal en France, que dit la loi ?

En France, la production de CBD est autorisée uniquement à partir du chanvre. La culture du cannabis ou marijuana étant illégale dans le pays. Il est strictement interdit d’exploiter les fleurs de cette plante pour obtenir du CBD, et ce même si on en trouve en forte concentration sur les pétales de la plante.

Que ce soit à titre privé ou professionnel, il est donc légal de cultiver du CBD en France tant qu’il s’agit de variétés de chanvre industriel autorisées. Mais là encore, il faut faire attention, car la loi française prévoit un certain nombre de règles pour encadrer la filière :

  • Les plants de chanvre cultivés doivent figurer dans la liste des variétés autorisées par le ministère de la Santé. Seules une vingtaine de variétés sont autorisées jusqu’à ce jour (Santhica 27, Orion 33, Futura 75, Finola, Epsilon 68, Dioïca 88…) ici la liste complète.
  • Les graines de weed doivent également être fournies par un organisme agréé, à l’instar de la Coopérative centrale des producteurs de semences de chanvre, ou CCPSC.
  • La culture doit être déclarée auprès de la Fédération Nationale des Producteurs de Chanvre et de la gendarmerie pour éviter les visites surprises suite à un appel des voisins.
  • Il est strictement interdit d’utiliser les fleurs ou sommités fleuries du chanvre pour extraire le CBD. Seules la tige et les graines peuvent être exploitées.
  • Pour rester légale, la culture de CBD doit aussi respecter le taux maximum de THC autorisé. En France, celui-ci est de 0,2%. Des certificats de semence justifiant ce taux doivent être fournis par le producteur ou cannabiculteur.

La culture du chanvre en France est encadrée par deux arrêtés : celui du 22 août 1990 et celui du 21 février 2008.

Quelle est la différence entre cannabis et chanvre ?

En réalité, ces deux termes désignent la même plante. Cannabis est le nom scientifique du chanvre « Cannabis Sativa L. ». Cannabis fait aussi référence à THC, le cannabinoïde psychoactif du chanvre. Ce sont donc les souches qui contiennent un niveau particulièrement élevé de THC qu’on appelle généralement cannabis. Ce dernier a aussi d’autres synonymes, tels que marijuana, weed, beuh, joint, haschich, shit, ganja, etc. La culture de ces variétés est strictement interdite.

En parallèle, il existe des variétés qui ont une faible teneur en THC (moins de 0,2%) et qui peuvent être cultivées légalement. Ce sont celles-ci qu’on désigne par chanvre ou chanvre industriel.

Comment se déroule la culture légale de CBD?

Comme mentionné plus haut, la loi française ne permet pas de cultiver du chanvre pour la récolte de ses fleurs. Elle l’autorise uniquement pour l’exploitation des graines, de la fibre et de la paille.

Il existe trois techniques de culture pour faire pousser du cannabidiol :

La culture outdoor

C’est un mode de culture qui se déroule à l’extérieur, c’est-à-dire dans le jardin. Il faut d’abord faire germer les graines de CBD. Une fois germées, il faut les faire pousser à l’intérieur, dans un pot, en attendant que les gelées passent. C’est seulement là que vous pouvez repiquer les plants en pleine terre. Avant, il faut préparer le sol en y ajoutant de l’engrais organique. La récolte s’effectue généralement à l’automne. Le chanvre arrive à maturité au bout de 4 mois.

La culture indoor

C’est la technique la plus recommandée. La culture en intérieur ou indoor donne effectivement une production bien meilleure, aussi bien en termes de quantité que de qualité. Une graine de CBD peut donner une récolte de 600g de matière sèche. Elle a également meilleur goût. De plus, il est possible d’avoir plusieurs récoltes en un an. La raison de tout ceci est que les conditions climatiques sont meilleures à l’intérieur. Pour cultiver du chanvre en indoor, vous avez besoin d’un pot, du terreau, de l’engrais organique, d’une chambre de culture, d’une lampe horticole, d’un extracteur d’air, d’un ventilateur et d’un filtre à charbon.

La culture en serre / greenhouse

Il existe une dernière possibilité de cultiver du chanvre CBD : la culture en serre. Cette dernière présente l’avantage d’offrir un climat favorable plus tôt. La saison est donc plus longue. Ce qui fait que la récolte est bien meilleure. Sous la serre, vous pouvez opter pour une culture en pot ou en pleine terre. Il faut cependant faire attention à l’arrosage, car les plants ne reçoivent pas les eaux de la pluie.

Quelles sont les différentes étapes de la culture du chanvre CBD ?

Le chanvre pousse sur un sol humide et plat. Un apport en potassium et en azote doit aussi être fait pour améliorer la récolte.
En ce qui concerne les étapes de la culture de chanvre, ce dernier n’est pas très exigeant comme plante. Il n’a besoin de presque aucun entretien entre la mise en terre des semences et la récolte, sauf quelques labourages pour enlever les mauvaises herbes.

Comment se déroule la récolte du CBD ?

Des règles s’appliquent à la récolte du chanvre CBD. Vous ne pouvez pas faire ce que vous voulez au risque d’être poursuivi en justice.
Tout d’abord, seules les graines et les fibres du chanvre peuvent être récoltées. La fleur ne peut pas l’être. Elle doit être laissée dans les champs et brûlée.

Lors de la récolte, la teneur en THC des plantes est mesurée. Elle ne doit pas dépasser 0,2%.
La récolte se déroule en trois étapes : le battage des graines, le fauchage et le pressage des tiges. La récolte peut commencer quand les premières feuilles tombent, signe que les plantes sont arrivées à maturité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *